Le cerveau gauche AUSSI peut dessiner !

LoadingSauvegarder l'article dans mon Espace Membre

Pour résumer, notre cerveau est principalement divisé en 2 parties ; la gauche pour tout ce qui est concret, analytique, et logique ; la droite pour toute la partie sensible, imaginative et virtuelle... 

On nous fait croire que nous n’avons le choix qu’entre l’un ou l’autre, mais la réalité est toute autre. Si on est pas nés avec seulement une partie du cerveau, c’est qu’il y a une raison ! 

Par goût, besoin, ou contexte social, il est sans doute vrai qu’on ait développé plus ou moins certaines facultés. Ce qui fait qu’on peut penser, qu’on est dominant dans le cerveau qui leur correspond.  

Je pense aussi, qu’on a davantage mis l’accent sur les sensations de plaisir à utiliser plus souvent l’un ou l’autre. Du coup, lorsqu’on fait un de milliards de tests cerveau gauche/droit du web, c’est comme si on avait déjà choisi inconsciemment (rappel : le plaisir est le moteur de l’inconscient) ce que va voir notre œil (et cerveau car ils sont extrêmement liés). 

Et encore… Ce n’est pas parce que vous avez choisi le cerveau gauche que vous ne pouvez pas être créatifs ! 

Apprécier la composition, déduire les étapes de construction/reproduction fait partie de l’acte de créer, de dessiner par exemple. Tout comme ça l’est pour évaluer notre possibilité de rassembler les ingrédients faisant partie d’une recette de cuisine.  

Cette notion du besoin d’avoir une (hyper)sensibilité pour être créatif, faire des arts manuels, est pour moi complètement erronée. Il est essentiel pour tout artiste d’être un « observateur scientifique ».  

L’acte scientifique expérimental et l’acte de création sont des disciplines étroitement liées : regardez ce qu’on pu créer les plus grands scientifiques de notre monde ! La base de toute création demande en effet de pouvoir analyser ce qu’on a à disposition (les outils et connaissances), mais aussi interpréter notre envie d’atteindre notre objectif et bien sûr décortiquer ce qu’on voit, pour arriver au résultat attendu. 

C’est seulement ensuite que le cerveau droit prend le relais pour : inventer, imaginer, c’est-à-dire mettre en œuvre virtuellement ce qui n’existe pas encore.  

Et c’est uniquement en utilisant les deux cerveaux qu’on peut parvenir à des résultats optimums. 

A bâbord ou à tribord ? 

Selon des études récentes, personne n’a vraiment de prédominance à être plutôt cerveau gauche, que cerveau droit. C’est plutôt une question de souplesse de « navigation » entre l’une et l’autre partie de notre cerveau, décidément bien conçu ! 

Accordez-vous seulement le droit de faire ces va-et-vient de manière plus régulière, et cela deviendra une grande Force dans tout ce que vous entreprendrez.  

Par exemple, dans la vie courante, trouvez des activités récurrentes et concentrez-vous sur une seule façon d’y faire fonctionner votre cerveau. Permettez-lui de mieux distinguer (consciemment) quelle partie du cerveau est en train d’agir, afin de bien vous rendre compte des forces qui s’agitent à l’intérieur :D 

Mettons que vous avez des courses à faire : Le cerveau gauche va évaluer ce qui vous reste dans vos placards et votre frigo, le droit prend le relais pour imaginer la semaine à venir et visualiser ce que vous avez envie ou besoin, le gauche reprend le relais pour analyser où acheter ces éléments, comment y aller et ce que vous avez besoin comme qualité, le droit reprend la suite pour vous imaginer en train d’avoir ces produits chez vous, et vous donne la motivation d’y aller rapidement pour éviter le désagréable sentiment de manquer de quelque chose…  

Et c’est comme cela à chaque seconde ! C’est un exercice assez marrant, qui vous induit à penser à ces merveilleux rouages avec laquelle vous êtes né(e)s, et qu’il suffit d’entraîner pour devenir une vraie machine de compétition… Que ce soit pour dessiner, se développer personnellement, ou atteindre de grands objectifs professionnels ! 

En augmentant votre sensibilité et la liberté d’imaginer, votre esprit n’en aura que plus de plaisir à FAIRE et votre moral sera embarqué dans une spirale positive  😀 Car l’imagination, la visualisation, c’est l’opium de votre inconscient : celui-là même qui peut soit vous nourrir de DOUTES ou de BONHEURS SIMPLES.  

--- 

Et puis bon, si vous ne vous sentez pas encore prêts à utiliser le cerveau droit pour dessiner, la particularité du cerveau gauche à aimer les consignes, les pas à pas, les explications logiques, prendra bien du plaisir à suivre des tutoriels et cours de dessin !  

En plus, vous l’habituerez au plaisir d’avoir FAIT, donc lui donner la curiosité d’aller voir de l’autre côté du crâne… Donc d’entraîner le cerveau droit dans ses exercices :D et ainsi développer insidieusement votre capacité à imaginer, inventer, … en emmagasinant images après images. 

 

-> Continuer la réflexion avec l’article  Tout le monde peut dessiner

Je vais publier ici plusieurs articles par semaine. Pour ne rien louper, abonnez-vous 🙂 Clic

 @ bientôt sur Grafibulle 🙂

Laisser un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.