Que ceux qui soliloquent, lèvent la main ;)

LoadingSauvegarder l'article dans mon Espace Membre

Ceux qui soliloquent c’est bien sûr, ceux qui se parlent à eux-même.

Même si c’est un acte qui est souvent pris par la majorité des gens comme une certaine « déviance », qu’on « ne fait pas en tant qu’adulte », pour ma part quand ça m’arrive c’est essentiellement le signe que je suis concentrée sur la tâche en cours.

C’est un peu comme si je parlais pour synchroniser mon inconscient et ma conscience des choses. Un rattachement au réel et au présent. Cela m’empêche de laisser tourner mon cerveau sur d’autres sujets que ceux que je suis en train de traiter. On peut bien sûr se parler aussi dans sa tête, mais rien ne vaut l’ouïe connectée à la vue et aux gestes qu’on doit faire.

Je suis généralement contente de parler toute seule, cela veut dire que je suis vraiment DANS ce que je suis en train de faire et que rien d’autre ne viendra court-circuiter mes objectifs.

  • Cela permet aussi d’aider à organiser, ordonner, l’ordre de ses pensées, donc de ces tâches à faire pour accomplir ce qu’on souhaite faire.
  • Cela donne aussi une certaine distance avec les émotions de rejet, de difficulté, de stress, qu’on pourrait avoir et qui n’aide pas à optimiser les tâches en cours.
  • Enfin, cela améliore aussi la mémoire à court terme et permet de contrer vos défauts sur ce point.

Il est souvent dit que ceux qu’on appelle les génies, comme Einstein, le faisaient régulièrement. Sans papiers, ni listes des choses à faire, ils étaient capable de construire des théories et leurs applications n’importe où ils se trouvaient.

De plus, sachant que les pensées arrivent plus vite que le geste de les écrire, et que les dire les encrent dans la réalité, il est davantage profitable de se parler à soi-même que de rester dans son brouillard d’émotions, ou au milieu d’une pièce où plusieurs personnes discutent et pourraient vous dévier de vos réflexions et de votre travail.

D’ailleurs, ne dit-on pas que parler à quelqu’un de ses problématiques permet d’ordonner ses actes, et même souvent d’en trouver la réponse même si l’autre ne vous la donne pas ? Regardez le fonctionnement de la psychothérapie classique : c’est bien à une personne que vous racontez vos soucis, mais il ne va pas vous répondre, et c’est ce soliloque à haute voix qui vous fait sans doute retrouver la paix de l’esprit…

Quelques articles qui en parlent :

http://www.futura-sciences.com/sante/actualites/biologie-parler-soi-meme-procurerait-avantages-38400/

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-les-avantages-de-se-parler-a-soi-meme-36086.php

Et vous ? Vous parlez-vous souvent à vous-même ? Dans quels cas cela vous arrive t il le plus souvent ?

Je vais publier ici plusieurs articles par semaine. Pour ne rien louper, abonnez-vous 🙂 Clic

 @ bientôt sur Grafibulle 🙂

Laisser un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.