LoadingSauvegarder l'article dans mon Espace Membre

cet article est en deux parties : Lire d'abord la partie 1

...

Décidez !

A chacun sa déviance, à chacun son bonheur, je le redis.

A mon avis, c’est par la multiplication d’expériences acquises qu’on commence à entrevoir notre véritable Nous. J’ai longtemps lutté pour être ce que la Société avait décidé que je sois. Aujourd’hui j’ai encore des crises de doute, bien qu’elles durent beaucoup moins longtemps. Personne n’est parfait, personne ne peut acquérir le bonheur instantanément.

J’ai décidé un jour que j’en avais marre d’essayer de m’adapter à ce que les autres appellent la « normalité » que je trouve si éloignée de ma façon de penser et de vivre… J’ai donc accepté d’avoir des rêves, des façons de gagner ma vie et un milieu de vie différents, malgré les regards et les critiques.

Je pense aujourd’hui que le véritable bonheur commence à grandir en nous, quand nous acceptons de nourrir et faire grandir nos rêves d’une vie meilleure, quels qu’ils soient.

Que ce soit de grands ou de petits projets, vous avez toujours l’opportunité de leur dire "oui", car ce sont les vôtres et pas ceux du voisin.

Oser se lancer dans l’expérience d’un nouveau plat inventé de toutes pièces, oser partir seul(e) au bout du monde pour le voir en vrai, oser changer de trajet en voiture pour rentrer chez soi, oser s’arrêter sur le bord de la route pour admirer la pleine lune, oser se coucher et se lever 1h plus tôt pour profiter de la bonne énergie du matin, et j’en passe…

Toutes ces micro décisions/attitudes, sont de multiples points de départ dans l’acceptation de notre différence, donc de notre déviance… Et des preuves que nous avons besoin de ressentir le moment présent pour nos occuper de notre bonheur.

A quoi ça sert pour les autres ? A leur montrer qu’il existe autre chose. A être fier de devenir celui ou celle qui leur donnera des pépites au quotidien par sa propre différence. A apporter de nouvelles solutions, de nouvelles visions de l’ensemble, à donner des idées pour changer.

Depuis l’antiquité, et dans toute société, il faut des déviants, qu’ils soient artistes, aventuriers, philosophes, artisans, ce sont tous des rêveurs de réalité. Pourquoi n’accepteriez-vous pas d’en être un, puisque ça vous est naturel ?

... Et puis, s’il est difficile d'être différent, ne sera-t-il pas jouissif de voir les autres essayer de vous comprendre ? De beaux petits bonheurs quotidiens en perspective tout ça !

Laissez-vous connaître et reconnaître vous-même. Vous n’êtes pas seul(e)… On est un paquet comme ça je vous assure ! Si vous ne les voyez pas encore, c’est que vos yeux ne sont pas encore bien ouverts 🙂

Ouvrez les yeux, votre cœur et votre esprit au monde qui vous entoure… Puis embrassez votre véritable personnalité, votre propre sensibilité, offrez votre vision personnelle au Monde !

Bref, lâchez-vous… Sourire au poing 🙂

--- fin de la partie 2 ---

-> Lire la partie 1 : c'est ici

 @ bientôt sur Grafibulle 🙂