Flow : Bonheur, Bien-être & Créativité

LoadingSauvegarder l'article dans mon Espace Membre

Quand le cerveau est trop souvent multi-tâches, vous pouvez certes agir sur des choses différentes en même temps, mais moins vite et moins bien. 

Certains critiquent les gens qui ne savent pas faire plusieurs choses en même temps. Ils dévaluent le fait de ne pas être capable en même temps de surfer entre son poste de travail, 3 commandes de travail, penser à rappeler des clients, ou que sais-je encore… 

L’état de Flow est un état psychologique de concentration focalisée uniquement sur la tâche en cours. Il en résulte une grande facilité et efficacité dans cette tâche. C’est une énergie positive guidée par les hormones, motivée par l’instant présent. (Wikipedia) 

 

Le principe repose sur une seule tâche à la fois, guidé par un état de motivation positive appelé Flow. Ce petit bonheur de Flow vous rend la vie plus belle, et surtout l’esprit plus ouvert sur tout ce qui concerne la tâche en cours. Nous sommes plus déterminés et plus ouvert aux différentes possibilités que nous offre ce qui nous entoure.  

Si le Flow est concentré sur une vision, un but général, et non sur une tâche il va nous permettre de nous connecter plus facilement aux opportunités autour de nous, et par là nous permettre d’atteindre plus sûrement notre objectif ancré.  

Le Flow n’est pas lié directement à toute gratification extérieures comme l’argent, le pouvoir… Il est intrinsèquement lié au bonheur de pouvoir accomplir quelque chose.  

Comme l’explique Mihaly Csikszentmihalyi, prof. de psychologie, chercheur en psychologie positive et notamment en bien être, bonheur et créativité : 

Le Flow est un état d’absorption complète dans une activité où l’égo semble disparaître, le temps n’a plus d’importance et un sentiment de joie, de liberté et de confiance en soi se développe. Il s’agit d’un état proche de la transe hypnotique. Le Flow est un concept d’expérience optimale dans un état subjectif de bien être (…) Le Flow semble un courant d’eau qui emporte le sujet et l’immerge dans un sentiment d’accomplissement et de bien-être.  

(Lire la suite très intéressante de cet article ici) 

Je pense qu’un certain état de flow peut aussi être atteint lorsqu’on est un passionné sans condition d’un artiste, d’un grand(e) homme/femme ou tout autre personnification qu’on admire. Toute votre vie semble tourner autour de ce bonheur, même si ce n’est que le temps d’un concert, d’une conférence, d’un livre ou d’un film.  

On peut aussi l’atteindre par l’amour, ou au cœur d’un livre ou d’un film qui nous emporte : On ne voit pas le temps passer, seules les heures sans pouvoir « s’y abreuver » nous paraissent être des éternités.  

 

Lorsque je me sens incapable de faire quelque chose, que je ne me sens plus assez d’énergie ou bien que je ne sais pas par où commencer, j’essaie d’en connaitre la raison pour trouver plus facilement les solutions afin d’y remédier.  

Ces jours-là j’étais régulièrement fatiguée mentalement, incapable de bien réfléchir et de me concentrer sur mes tâches quotidiennes.  J’ai essayé de trouver des solutions pour pallier aux symptômes, comme en ingérant certains trucs et machins. Changer mon rythme de journée, tester des techniques vues un peu partout. 

Puis je suis tombée sur la définition de « Flow », et c’est exactement ça que je cherchais.  

 

Vous aussi vous avez déjà atteint l’état de Flow dans votre vie, c’est obligé.  

Si un jour vous avez pu gouter à cet état de flow, que vous vous êtes rendus compte à quel point ça transformait votre vision des choses et vos possibilités d’action, on va obligatoirement rechercher a y revenir. 

C’est une quête pas forcément facile pour les adultes, mais naturelle pour les enfants. Les enfants n’ont pas les mêmes contraintes et déboires que nous, et, pour apprendre le monde ils s’ouvrent donc sans appréhension pour en capter tout ce qu’ils peuvent. Je pense que c’est cela qui nous fait dire qu’ils sont incroyables, dingues et qu’on jalouse parfois cette capacité à s’ouvrir, à se créer une place par leurs idées, leur facilité à accéder aux possibilités (donc au positivisme). 

Ce n’est pas souvent, surtout quand on ne fait pas un boulot qui nous « accroche ». Dans ces cas-là, instinctivement on cherche à l’atteindre autrement : recherches amoureuses, loisirs-passions, manifestations d’une personne ou d’un groupe qui personnifiera notre Flow… etc. 

L’esprit est prêt à tout pour avoir du plaisir. C’est une drogue rappelez-vous, une drogue souvent douce, mais avec une dépendance. Si le cerveau a du plaisir, il va chercher à reproduire les mêmes conditions (inconsciemment ou pas).  

On voudrait tous pouvoir booster notre créativité, que ce soit professionnellement ou personnellement, on en a jamais assez. Dans un boulot salarié ça vous démarque de vos collègues et fait grandir la boîte, en tant qu’entrepreneur ça vous permet de prendre de l’avance, de pouvoir réagir de manière active et booster votre activité, dans la sphère privée ça peut permettre de résoudre les conflits ou de les prévenir, de suivre et emmener vos enfants de manière positive, etc etc. 

La créativité c’est non seulement le produit du cerveau, mais aussi son carburant. L’état de Flow vous permet de créer un cercle vertueux, ou sortir de votre cercle vicieux récurrent.  

Il vous permet d’anticiper la procrastination qui rôde quand vous avez besoin de vos capacités les meilleures.  

 

Ma situation professionnelle étant en train de changer, j’avais besoin de mettre en place un nouveau système qui allierait activité physique avec mon activité mentale (sédentaire) grandissante. Je décidais donc de me mettre à marcher plus souvent.  

Je me suis donc donné comme objectif de faire au moins 5km à pied chaque jour. Un objectif atteignable et sans trop de contraintes d’effort, de lieu et de temps. Le premier pas étant difficile je décidais d’abord de me donner des « gratifications matérielles » comme un podomètre, de bonnes chaussures, et un objectif d’aller boire mon 1er café, assise en pleine nature.  

Les 2 premiers jours ont été les plus simples, puis la Vie a rattrapé mes bonnes résolutions. Le 3ème je n’y suis pas du tout arrivée. Le 4ème et le 5ème jour j’ai dû me forcer à rattraper le soir les km que je n’avais pas fait le matin. Le 6ème jour j’ai décidé d’ancrer le moment par une belle photo du soleil en train de se lever et de la publier sur les réseaux comme étant la 3ème jour, vu que je considérais que je n’avais pas fait tous mes jours d’affilée.  

Puis j’ai délaissé les photos, car juste le bonheur de prendre ces ¾ d’heures pour moi était suffisant pour mettre mes chaussures et sortir. Cela dit, je n’en avais pas conscience réellement, ce n’est qu’aujourd’hui (11ème jour) que je me suis rendue compte que le simple fait de penser à sortir ouvrait mon esprit et le faisait déguster à l’avance du plaisir simple de marcher au petit matin.  

Automatiquement, mon cerveau se remémorait l’air du matin emplissant mes poumons, les pupilles se dilataient et un sourire béat me surprenait. Ce matin, je ne me suis pas attardée sur « est-ce que j’y vais ? ». Mon esprit a commencé à inclure cette habitude dans mon cœur, et la trouve naturelle car associée au plaisir qui me remplit d’énergie positive.  

Le temps même n’a plus d’importance, on le laisse au stress qui est absent. On savoure juste ce petit moment de bien-être qu’on a réussi à mettre en place.  

 

Il y a quelques semaines, j’avais trouvé cette vidéo que je vous partage car je la trouve inspirante et j’espère qu’elle pourra vous aider à faire le point pour le « motivation de se motiver » donc prendre l’état de Flow à bras-le-corps ! 

Bon Flow à tous 🙂 

 

→ Allez, un petit dernier pour la route ? Lire l’article Le matin tout va bien

Un article instructif sur les Hormones du bonheur et l’entraînement 

Pour ne rien louper des prochains articles, abonnez-vous 🙂 Clic

 @ bientôt sur Grafibulle 🙂

Laisser un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.