La gamification (FR : ludification) pour entreprendre

LoadingSauvegarder l'article dans mon Espace Membre

C’est un terme plutôt en vogue dans notre société où le mal professionnel est souvent lié au manque d’intérêt personnel dans les objectifs de l’entreprise. C’est aussi un excellent moyen d’optimiser ses résultats en entreprise individuelle. Voici une page internet où c'est d'ailleurs plutôt bien expliqué : cliquez pour la lire.

Cela permet de reprendre une certaine distance par rapport au stress et aux angoisses de son activité. En gros, on se base sur une utilisation des principes généraux du jeu, pour « doper » sa motivation, son énergie créatrice.

Comme je l’ai déjà abordé dans l’article  « On joue à quoi aujourd’hui ? » on peut mettre du piquant dans son traintrain d’entrepreneur : par exemple, en se fixant des objectifs qui donne accès à des récompenses, ou bien encore ; en partageant un challenge à deux, ou bien en s’en fixant un publiquement.

On peut aussi utiliser la gamification en développement personnel, par exemple pour prendre de bonnes habitudes, ou en enlever de mauvaises. J'ai testé différents systèmes, inventés ou existants, et je pense pense que j'en testerai d'autres au cours du temps.

En ce moment je teste une application pour smartphone (et tablettes) qui s'appelle Habitica (site) conseillé par Oliver Roland dans sa vidéo (voir la vidéo). Vous pouvez non seulement y créer vos propres objectifs d'habitudes, les tâches quotidiennes, mais aussi vous créer vos propres récompenses… Gratuitement !

 

La gamification pour créer et décomplexifier les apprenants

Lors de mes interventions et animations informatiques auprès d’adultes (encore en activité ou pas) j’ai souvent utilisé ce moyen du jeu, qui permet d’aborder quelque chose qui peut faire peur, qui stresse et bloque devant la difficulté… En l’occurrence : l’ordinateur. Doper son cerveau sur le mode « challenge » vous renvoie directement à un petit coin de votre esprit qui ouvre de nouvelles portes en mode « recherche de logique et de solutions à un problème ».

J’aborde souvent aussi mes cours de dessin en présentiel par le jeu. Arriver à motiver (ou remotiver) passe généralement par l’instauration de règles et de petits défis. Le plus délicat étant de mettre en place ces jeux en groupe, sans pour autant bloquer les timides ou les moins doués pour le dessin.

Il faut pouvoir avant tout trouver ses propres atouts pour les mettre en commun au cours d’un exercice, qui permettra au groupe entier de fonctionner, donc d’apprendre et de s’amuser en même temps.

 

Partagez vos blocages et envies dans l'apprentissage du dessin

Quand j’ai commencé mes tutoriels de dessin, je me suis retrouvée confrontée au problème que je m’adressais à des gens inconnus, dont je ne connaissais ni les problèmes réels niveau dessin, ni les choses dont ils n’avaient pas besoin.

Ces critères permettent de fixer les règles, de monter un système de progression, qui s’adapte à la majorité de gens. Sans eux, c’est uniquement vos retours d’expérience, vos envies et besoins qui m’aideront à vous proposer un meilleur contenu pour apprendre (ou réapprendre) à dessiner 🙂

Je vous invite donc à participer chaleureusement aux commentaires et retours publics, pour donner votre vision du dessin, et de la création en général.

Je vais publier ici plusieurs articles par semaine. Pour ne rien louper, abonnez-vous 🙂 Clic

 @ bientôt sur Grafibulle 🙂

Laisser un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.